Quelles sont les formalités à effectuer avant un séjour touristique aux USA ?

0
40

Fier de ses 50 États, le pays de l’Oncle Sam est, à n’en point douter, l’une des nations les plus populaires du monde. Si sa puissance économique, militaire et technologique est plus soulignée, les États-Unis peuvent également se vanter d’un très grand palmarès culturel et touristique. C’est cette caractéristique qui en fait l’une des destinations privilégiées des touristes à travers le monde. Si tout le monde rêve de fouler le sol américain, l’entrée sur ce territoire est conditionnée à la possession de certains documents. Nous vous proposons dans cet article toutes les informations sur les formalités à effectuer avant un séjour touristique aux USA.

Apprêter votre passeport

Le passeport est un livre qui ouvre les frontières. L’entrée au pays de l’Oncle Sam est aussi conditionnée à la possession d’un passeport. Si vous voulez vous y rendre, vous devez donc en apprêter un. Vous devez par ailleurs vous assurer qu’entre le moment où vous entrerez sur le territoire américain et le moment où votre passeport perdra sa validité, il s’écoule au moins 6 mois. En dessous de cette durée de validité, vous pourrez voir votre entrée vous être refusée.

Néanmoins, si vous êtes citoyen français ou de la plupart des pays européens, votre passeport pourra vous dispenser du Visa, grâce au Programme d’Exemption de Visa. Ceci, à condition que vous présentiez un passeport biométrique valide ou un passeport individuel à lecture optique (appelé aussi Delphine) valide et émis avant le 26 octobre 2005. Vous disposez plutôt d’un passeport à lecture optique, délivré entre le 26 octobre 2005 et le 30 mars 2006 ? Vous pouvez le remplacer gratuitement contre un passeport électronique à la préfecture de police.

Faire la demande de l’autorisation ESTA

Vous ne pourrez pas fouler le sol américain si vous n’obtenez pas une autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

C’est un document qui est demandé aux touristes de tous les âges confondus qui prévoient un séjour touristique aux États-Unis pour une durée de moins de 90 jours. Vous pouvez faire votre ESTA USA sur France ESTA. Il remplace depuis le 12 janvier 2009, l’ancienne « feuille verte » et concerne tous les ressortissants français et ceux des autres pays concernés par le Programme d’Exemption de Visa. Les autorités américaines ne délivrent ce document qu’à trois conditions. Vous devez d’abord pouvoir justifier que vous venez pour le tourisme. Ensuite vous devez prouver que votre séjour sera inférieur à 90 jours. Enfin, vous devez n’avoir jamais été dans l’un des pays bannis par l’administration américaine. Il s’agit, pour rappel, de : l’Irak, la Syrie, le Yémen, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan… Vous ne serez éligible à l’obtention de l’ESTA que si vous remplissez ces trois conditions.

Le formulaire d’obtention se remplit obligatoirement en ligne et doit être validé avant le départ. Vous avez la possibilité de faire cette formalité dans un délai de 72 heures avant votre départ. Il est cependant préférable de commencer par vous y prendre très tôt au moment de l’organisation du voyage aux USA. Une fois l’autorisation obtenue en ligne, assurez-vous de l’imprimer et de la garder à portée de main. Cela vous sera utile pour entrer sur le territoire américain pour tout voyage en avion ou en bateau, pendant 2 ans.

À chaque demande de l’ESTA, il vous sera demandé un paiement qui varie en fonction du site utilisé. Le règlement se fait par carte bancaire.

Faire la demande de Visa

Au cas où vous ne rempliriez pas les conditions nécessaires pour l’obtention de l’autorisation ESTA, vous devrez demander un Visa. Les voyageurs ayant pour projet d’aller faire du tourisme aux États-Unis ont l’obligation de disposer d’un Visa B-2. Les formalités pour son obtention sont en deux étapes :

  • Le remplissage d’un formulaire électronique DS-160 de demande de Visa en ligne ;
  • L’entretien à l’ambassade.

Le remplissage d’un formulaire électronique DS-160

Sachez dorénavant que vous devez vous créer du temps pour le remplissage du formulaire. Prévoyez minimum 1 h 30 min, bien assis dans votre canapé. Vous aurez en effet à faire face à un questionnaire en anglais qui compte pas moins de 140 questions auxquelles vous devrez apporter des réponses pertinentes. Entre autres questions, vous aurez par exemple à dire votre ville d’arrivée et l’adresse du lieu où vous séjournerez. Réfléchissez donc à l’avance à l’endroit par lequel commencera votre périple et renseignez-vous sur les hôtels qui vous accueilleront. C’est le code postal (zip code en anglais) qui vous sera chaque fois demandé quand il s’agira d’adresses. N’oubliez surtout pas de noter votre numéro de demande de Visa qui s’affiche en haut à droite de l’écran. C’est en effet grâce à celui-ci que vous pourrez revenir sur le formulaire à tout moment.

Une fois que cette première est étape terminée, vous devez alors créer un compte d’utilisateur pour payer les frais de Visa. Ce n’est qu’après le paiement de ces frais qu’un rendez-vous vous sera fixé à l’ambassade.

L’entretien à l’ambassade des États-Unis

Dernière étape de la démarche, vous serez convoqué à un entretien à l’ambassade américaine à Paris (en France). Le rendez-vous, à ce jour, n’est plus fixé par téléphone. Tout se fait aujourd’hui en ligne. C’est pourquoi vous devez être attentif. Dès que vous avez payé les frais de Visa, un calendrier s’affiche avec les dates et heures disponibles (le matin seulement). Libre à vous de sélectionner celles de votre choix.

Pour l’entretien proprement dit, assurez-vous de vous présenter à la Section Consulaire de l’ambassade 30 minutes avant l’heure de l’entrevue. Vous passerez en tout pour tout environ 1 à 2 h à l’ambassade devant un officier américain.

Entre autres questions qui vous seront posées, l’officier vous demandera par exemple si :

  • Vous avez des compétences ou une formation spécifique dans le domaine des armes à feu, des explosifs, du nucléaire, de la biologie ou de la chimie ;
  • Vous avez déjà servi dans une unité paramilitaire, une unité de vigilance, un groupe rebelle, un groupe de guérilla ou une organisation d’insurgés ;
  • Vous cherchez à exercer des activités d’espionnage, de sabotage, de violation ou autres activités illégales sur le territoire des États-Unis…

Bien entendu, toutes les questions vous seront posées en anglais. Certaines catégories d’âge sont cependant dispensées de l’étape de l’entretien. Il s’agit des enfants de moins de 14 ans et des seniors de 80 ans et plus. Sachez toutefois qu’une fois votre Visa obtenu, sa durée de validité est de 10 ans.

Souscrire à une assurance voyage

Entre les différentes visites sur le sol américain, on peut très vite voir sa santé se dégrader. Loin de chez vous, il est primordial que vous soyez en bonne forme. Vous avez même intérêt si vous souhaitez pleinement profiter des atouts touristiques dont regorge ce pays. C’est un secret de polichinelle : les frais de soins coûtent une fortune aux États-Unis, à l’hôpital, en pharmacie ou chez un autre professionnel.

Pis, une dégradation de votre état de santé peut nécessiter un rapatriement médical. Dans les cas comme celui-ci, il se peut que vous ne puissiez même pas faire face aux frais à débourser. Parce que ça peut arriver à tout le monde, ne prenez aucun risque et choisissez une assurance voyage. Plusieurs raisons peuvent convaincre de la pertinence du recours à cet outil de prévoyance.

Par exemple, l’assurance voyage vous donne une tranquillité au moment de consulter pour une raison ou pour une autre. Elle vous garantit par ailleurs de bons soins en cas d’accident ou de maladies diverses. L’assurance voyage vous garantit également une assistance humaine au cas où surviendrait un danger, la barrière linguistique pouvant aussi être un obstacle majeur à l’offre de soins.

Vérifier les limites de votre carte de crédit

Aux États-Unis, la carte de crédit est reine. C’est avec elle que presque tout se paie. C’est d’ailleurs presque le seul moyen de pouvoir louer un véhicule aux États-Unis. L’une des formalités nécessaires avant de vous envoler vers le pays de l’Oncle Sam, c’est donc de vérifier les limites de votre carte de crédit. Anticipez les dépenses ou montants qui peuvent être bloqués dessus pendant votre séjour pour vous assurer une adéquate couverture financière. Par précaution, demandez à votre banque de pouvoir retirer de l’argent avec votre carte de débit, si vous en avez besoin.

Apprêter un billet d’avion aller-retour

Sans billet d’avion, pas de voyage. Votre billet d’avion est donc en quelque sorte un autre passeport que vous devez prévoir. N’oubliez pas que le séjour touristique aux USA vous permet de rester sur le sol américain durant 90 jours tout au plus. Acheter des billets aller-retour sera une belle preuve de votre volonté à respecter la règle. Seul cela peut rassurer les autorités américaines et vous donner accès à leur territoire. Avant d’acheter vos billets cependant, renseignez-vous sur les compagnies qui desservent la ligne de votre choix. En France par exemple, 40% des liaisons avec les USA desservent New York. Les autres destinations ne sont cependant pas totalement absentes des lignes. Autre précaution à prendre, achetez vos billets le plus tôt possible. Le prix du billet d’avion varie, en effet, en fonction du moment où vous l’achetez. Plus tôt vous l’achèterez, plus vous ferez d’économie et aurez même le temps pour bien comparer les offres.

Que retenir ? Le pays de l’Oncle Sam est une référence en matière de capital touristique. C’est un territoire qui vous présentera des richesses culturelles et touristiques magnifiques. Pour pouvoir en profiter cependant, vous devez disposer de certains documents, dont l’autorisation ESTA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here