CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Pour un SMIC des indépendants !



Aujourd’hui, beaucoup d’indépendants peinent à gagner leur vie : auteurs, photographes, artistes, conseils, voire jeunes avocats et autres professions libérales appartenant habituellement aux « notables ».


Au-delà de l’ascenseur social qui ne marche plus, on assiste à une paupérisation des indépendants. Les raisons en sont diverses, parfois propres à l’activité.

À défaut de traiter les raisons, ce qui pourrait être dans certains cas impossible, pourquoi ne pas… baisser les charges ?

Les impôts ne sont pas en cause car ils sont comptabilisés sur les bénéfices. En dessous d’un certain montant on n’en paye pas. Ensuite, c’est assez progressif.

Et surtout, les déficits des années antérieures sont déductibles.

Pour les charges sociales, il en va tout autrement. Aucune progressivité ! Environ 33 % (au-dessus et en dessous des plafonds, soit le cas général).

Et impossible de déduire les déficits, disposition aberrante voire scandaleuse.

Il ne semble déranger personne qu’un indépendant qui travaille parfois jour et nuit, ou presque, puisse gagner moins qu’un smicard, voire qu’un RMIste.

Suite… (•>)



•> Articles
..............................................................................................................................
27/03/2007
Réalisé avec Sitedit