CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre électronique pdf Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

ATM - Articulation Temporo Mandibulaire

Hist. L’anatomie et la physiologie de l’articulation des mâchoires, ATM ou Articulation Temporo Mandibulaire, sont longtemps restées floues. Pour Hippocrate (460-375 avant J.-C.), comme pour Galien après lui, l’articulation des mâchoires est en haut à la tête et aussi au milieu du menton. Il croît en l’existence de deux hémimandibules qui s’articulent au niveau du menton. Il faut attendre Vésale (1514-1564) pour que soit démontré que la mandibule n’est en réalité qu’un seul os. En outre Vésale est le premier à décrire les cartilages et les ligaments de l’articulation. Son contemporain Colombo (1516-1559) reconnaît le premier que la mâchoire supérieure est immobile car solidaire du crâne.

Jusqu’au XVIIIe siècle, l’articulation des mâchoires est bien connue des anatomistes qui l’ont étudiée et décrite comme toutes les autres articulations du corps. En revanche, la nature de ses mouvements et son lien étroit avec les dents sont inconnus. Il faut attendre la seconde moitié du XVIIIe siècle pour que les mouvements de l’ATM soient étudiés. En 1752, Bordeu publie ses Remarques sur l’articulation de la mâchoire et sur son mouvement. Ferrein dans un mémoire paru en 1774, décrit le mouvement rétrusif de la mandibule. Le médecin, anatomiste et chirurgien, Hunter décrit pour la première fois en 1771 l’articulation des mâchoires, le mouvement de la mandibule et l’occlusion.
———————————————––––––––––––––––——————
Signes de dysfonction
Suite de la rubrique dans le Pratikadent
 
© 2007 Éditions Luigi Castelli
..............................................................................................................................
En savoir plus :


 

 

 

 

 

Réalisé avec Sitedit