CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Nouvelle - Didier Vereeck : Surprise à l’aube - 1
..............................................................................................................................
2' de lecture

Il était aux anges et en vérité, c’était des anges de volupté. Elle dansait sur lui et c’était la femme de sa vie, non point sa femme mais la femme.

Dans leur danse ils riaient et parfois elle gémissait, lui se cabrait, ou bien c’était elle.

Leur étreinte ne semblait jamais devoir finir, non qu’elle fût spécialement longue, mais elle dépassait leur intensité admissible.

Ils s’étaient embarqués dans un aller sans retour connu. Au-delà des transes, un soupçon d’inquiétude s’immisça. Tout cela était-il bien normal, bien réel ?

Comme en écho à la lourdeur soudaine qui s’était emparé d’eux, ils s’affalèrent comme une voile au vent absent.

Doucereusement endormi, Jean entrouvrit l’œil. Il écouta la respiration de sa femme. Jésabelle ne respirait-elle plus ? Il décida de ne pas s’en inquiéter et, se coulant entre les draps et sa dulcinée, il étala ses bras sur la gelée toujours renouvelée de sa poitrine.

Un phénomène l’alerta sans qu’il sût dire quoi. L’évidence s’imposa alors. Le cœur de Jésabelle s’était arrêté. D’affalé que Jean était, affolé il devint et le monde s’affala sur lui.

Il voulut crier mais son propre cœur semblait résister à augmenter de fréquence, le sang ne pulsait plus assez dans ses propres veines, si bien qu’il n’arriva pas à crier.

Suite…
•>
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

•> To read it in english
•> Voir la nouvelle sous forme de Livre Carte Postale

 
•> La trouver (sur commande)
•> Voir la page de Didier Vereeck
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
•> Sommaire des Nouvelles
•> Menu Littérature

© 2006 - L'Ouisti, 18/11/2006
Réalisé avec Sitedit