CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

De l'individu à l'homme, notre ligne éditoriale

Au nom de l’individu, pas de l’individualisme

Nous croyons à l’individu dans ses particularités et la diversité de ses intérêts, aussi notre ligne éditoriale ne saurait s’encombrer de cadres prédéfinis. Les postures nous ennuient, qu’elles soient personnelles, spirituelles, médicales, littéraires, scientifiques ou autres. La pensée unique nous exaspère autant que l’anti-pensée unique, encore plus à la mode aujourd’hui.

Nous préférons nous tenir à l’écart des cultes de la personnalité, comme de ceux des personnalités. Si l’individualisme triomphe aujourd’hui, c’est d’égocentrisme qu’il s’agit. Comme nous sommes attachés à l’individu, nous préférons l’égoïsme, cette qualité qui permet de s’occuper de soi, seule manière de s’occuper réellement des autres.

De l’individu à l’homme

Le culte de la personne qui triomphe sur les ruines des espoirs anarchistes des années soixante nous désespère. L’utopie, c’était l’homme, pas la personne, la bien nommée, car justement à l’intérieur il n’y a personne. Comparé au culte de la personne, la notion d’individu, c’est bien mais… l’individu est l’indivisé.

Pour nous, celui qui est indivisé n’est pas encore né. Il doit encore connaître ses deux pôles. Patiemment, il doit réunir en lui le haut et le bas, la droite et la gauche (c’est-à-dire le masculin et le féminin) pour se créer. Aussi au terme d’individualité nous préférerions celui de "réunividu" si ce néologisme n’était abominable.

Suite… (•>)

Réalisé avec Sitedit