CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Blanchiment, blancheur des dents

BLANCHIMENT, BLANCHEUR DES DENTS. Le blanchiment est une technique qui consiste à éclaircir les dents par l’application d’un produit chimique, par le dentiste ou chez soi. Aujourd’hui, les photos des magazines sont retouchées afin de faire paraître les dents plus blanches. Le martellement médiatique conduit un nombre croissant de personnes à se faire blanchir les dents.

L’attrait pour la blancheur des dents, devenue aujourd’hui une quasi-obsession, ne date pas d’hier. Au siècle d’Auguste, les Romains font venir à grands frais de l’urine d’Espagnol de Barcelone et de Terragone. Conservée dans de grands vases d’albâtre, on lui prête la vertu de blanchir les dents. « Plus tes dents sont blanches, plus tu as bu d’urine », écrit le poète Catulle (87-54 av. J.-C.). Mélangée à de la pierre ponce pilée pour en accentuer l’efficacité, elle est préconisée par Domitien en 481 après J.-C. Les coquettes à Rome en font alors grande consommation. L’usage se perpétue au Moyen Âge. Ainsi Henri III s’en fait frotter les dents chaque matin par son serviteur. Au XIVe siècle, on recommande l’urine de jument gravide, puis l’urine de l’utilisateur lui-même. Madame de Sévigné conseille à sa fille de se rincer la bouche avec son urine fraîche. L’usage reste répandu jusqu’au XVIIe siècle. Fauchard lui-même, précurseur de la dentisterie moderne, en recommande l’emploi, expliquant que le sel d’ammoniac se transforme en urée par décomposition, acquérant ainsi un pouvoir décapant et astringent.
En quoi consiste le blanchiment des dents : lire la suite >>>


©  Éditions Luigi Castelli >> RETOUR SOMMAIRE >>
>> Pour une consultation plus confortable, achetez le pdf  >>


Page d'accueil de l'auteur sur le site (questions et réponses, nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit