CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Anesthésie générale en contexte de dentisterie

ANESTHÉSIE GÉNÉRALE EN DENTISTERIE. Peu employée aujourd’hui pour des interventions dentaires, l’anesthésie générale a pourtant été inaugurée par les dentistes.

HIST.
À la fin des années 1790, Humphrey Davy expérimente sur lui-même l’effet du protoxyde d’azote ou gaz nitreux, encore appelé gaz hilarant, découvert par Priestley en 1776. Il l’utilise comme analgésique pour calmer une rage de dent. En 1800, il écrit de manière prophétique : « Ce gaz apparaît comme capable de supprimer la douleur physique des grandes opérations ». Une vingtaine d’années plus tard, le chirurgien anglais Hickmann pratique sept expériences sur le lapin et le chien, rendus inconscients par inhalation de gaz carbonique. Cependant ses travaux parus en 1824 ne rencontrent aucun écho favorable dans son pays. Entre 1800 et 1845, les séances récréatives, publiques ou privées, destinées à expérimenter les effets hilarants du protoxyde d’azote ou la griserie de l’éther se multiplient. C’est en se faisant extraire une dent que le dentiste Horace Wells inaugure l’anesthésie générale au protoxyde d’azote en 1844. Suivront l’éther sulfurique en 1846, le chloroforme en 1847, puis le chlorure d’éthyle en 1860. En 1868, Andrews parvient à prolonger l’anesthésie générale en associant l’oxygène au protoxyde d’azote.
Indications, avantages, risques : lire la suite >>>


©  Éditions Luigi Castelli >> RETOUR SOMMAIRE >>
>> Pour une consultation plus confortable, achetez le pdf  >>


Page d'accueil de l'auteur sur le site (questions et réponses, nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit