CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Autotransplantation

AUTOTRANSPLANTATION. Acte chirurgical qui consiste à extraire une dent pour la réimplanter au même patient à un autre endroit de la mâchoire. Les dents les plus fréquemment autotransplantées sont les dents de sagesse à la place des premières molaires. Plus rarement, on transplante une prémolaire à la place d’une incisive. L’autotransplantation est également utilisée pour dégager et mettre en place une canine incluse dans le palais.

HIST.
L’autotransplantation est probablement l’une des pratiques chirurgicales les plus anciennes. En 1560, Ambroise Paré la décrit dans un de ses traités. Après lui, elle sera largement employée. À l’époque, la technique a deux indications principales : obtenir la sédation de la douleur par rupture du nerf à l’extrémité de la racine, soigner la dent en l’amputant de ses tissus infectés avant de la remettre en place dans son alvéole. On y recourt aussi pour redresser une dent mal implantée. Dupont, le dentiste de Louis XIII, auteur en 1633 de l’ouvrage De la greffe dentaire, est le premier à traiter une dent pathologique par réimplantation.
Au XVIIIe siècle, l’autotransplantation ou « greffe dentaire » se banalise. En 1728 Fauchard livre « Cinq observations sur les dents remises dans leur même alvéole ». Il attribue à la flexibilité des alvéoles le succès de l’opération. En 1746, Mouton pratique l’extraction suivie de la « réimplantation subite de la dent » qu’il plombe ensuite. « Par l’extraction, le nerf est rompu et conséquentement la douleur interceptée », explique-t-il. En 1757, Bourdet préconise l’extraction et la réimplantation immédiate de la dent « après en avoir ôté toute carie et l’avoir rendue propre à retenir le plomb ». En 1821, Fox recommande une thérapeutique analogue pour traiter les dents fracturées. « Quant à la greffe dentaire par restitution ou par réimplantation, c’est une opération que tous les dentistes habiles pratiquent à l’occasion », écrit Préterre en 1889. Magitot (1833-1897) traite par résection les abcès des racines.
Avantages, inconvénients
: lire la suite >>>


©  Éditions Luigi Castelli >> RETOUR SOMMAIRE >>
>> Pour une consultation plus confortable, achetez le pdf  >>


Page d'accueil de l'auteur sur le site (questions et réponses, nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit