CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Acidité de la salive, définition et histoire

ACIDITÉ DE LA SALIVE. Elle se traduit par un pH inférieur à 6,7 (pH, potentiel hydrogène, nombre qui décrit la basicité ou l’acidité d’un milieu, pH 7 étant la neutralité). Problème des temps modernes, l’acidité doit être combattue car sa maîtrise conditionne à la fois la pérennité des travaux réalisés en bouche et la toxicité des plombages et autres alliages.

Hist.
En 1891, Dam prend en compte le degré d’acidité de la bouche qu’il mesure par un papier réactif. Il affirme que c’est le taux d’acidité qui détermine le type de pathologie développée. Ainsi il oppose la carie, causée par une fermentation acide, au tartre produit par une fermentation alcaline. Il explique que la carie avec absence de tartre indique l’état acide tandis que l’absence de carie avec dépôt de tartre est la marque de l’état alcalin. Quant à l’absence de carie et de tartre, elle caractérise l’état neutre. Dam propose des formules de dentifrices adaptés à chaque état et destinés à rétablir l’équilibre. Origine de l'acidité de la salive : Lire la suite >>>


©  Éditions Luigi Castelli >> RETOUR SOMMAIRE >>
>> Pour une consultation plus confortable, achetez le pdf  >>


Page d'accueil de l'auteur sur le site (questions et réponses, nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit