CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Électrogalvanisme

L'ÉLECTROGALVANISME. Courants électriques liés à la présence en bouche de métaux de natures différentes. Ces courants électriques basse tension ont été étudiés par Galvani qui a laissé son nom au phénomène. Il suffit que deux métaux soient présents en bouche pour que les courants électriques apparaissent.
Le galvanisme concerne tant le plombage, alliage de cinq métaux réalisé à température ambiante, que les divers alliages des prothèses. Le galvanisme ne touche pas seulement les porteurs de plombage mais toute personne ayant en bouche un alliage métallique (association de plusieurs métaux), quelle que soit sa nature (couronne, bridge, implant, stellite). Une seule couronne métallique ou un seul plombage suffit à induire le phénomène d’électrogalvanisme. Il est probable que le développement des prothèses de grande étendue sur implants ne fasse qu’accroître ce problème, à moins que les solutions alternatives sans métal ne se développent (implants et prothèses en zircone).

HIST. Étroitement liée au galvanisme, l’oxydation qui touche les métaux placés en bouche est connue depuis longtemps. Le plomb, utilisé pour « plomber » les dents bien avant Fauchard (1728), est réputé ternir rapidement. « Le plomb est aujourd’hui rarement employé parce qu’il s’oxyde et noircit presqu’au moment de son application », note Surville en 1871. Dès 1827, Goblin note les propriétés électrolytiques de la salive. « La salive a tant d’affinité pour l’oxygène qu’elle oxyde les métaux les plus durs, tels que l’argent, l’or, le platine », écrit-il.

L'électrogalvanisme, comment ça marche : lire la suite >>>




©  Éditions Luigi Castelli < RETOUR SOMMAIRE >
POUR UNE CONSULTATION PLUS CONFORTABLE, ACHETEZ LE PDF  >


Page d'accueil de l'auteur sur le site (nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit