CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Estelle Vereeck - Dentisterie holistique : Alzheimer, le poids des métaux


À l’heure où la maladie d’Alzheimer qui touche en France près d’un million de personnes est déclarée cause nationale et où on en ignore toujours les origines exactes, la piste des métaux dentaires mérite d’être explorée.

De nombreuses études suspectent les métaux d’avoir un effet délétère sur le cerveau humain.

Les alliages métalliques employés en dentisterie (plombages, couronnes, bridges, implants, stellites) libèrent par corrosion galvanique au contact de la salive des particules métalliques (ions) qui agissent sur le cerveau d’au moins deux manières : la toxicité chimique des métaux se double d’une perturbation de nature électrique.

Neurotoxicité

Le mercure qui a une affinité particulière pour le tissu nerveux est le principal neurotoxique. Son action serait potentialisée et aggravée par celle des autres métaux.

L’aluminium, fréquemment mis en cause dans la maladie d’Alzhzeimer, est l’un des composants des alliages à base de titane employés en implantologie. Ces alliages dits titane allié, à l’instar de tous les autres alliages placés en bouche, ne sont pas stables.

Les particules métalliques (nickel, chrome, cobalt, béryllium, titane, ainsi que mercure, argent, étain, zinc, cuivre des plombages) arrachées aux alliages par corrosion, diffusent dans le corps par ingestion ou en suivant la voie nerveuse et s’accumulent dans de nombreux organes dont le cerveau.

Suite… •>

 


© 2007 - Estelle Vereeck
Réalisé avec Sitedit