CATALOGUE Autonomie Santé Parcours intérieur Pratika-Pratik Livre Carte Postale Reflet d'artiste L'Ouisti Minifolio ———————————

 

 

 

 

Plombage, dangers

LES DANGERS DU PLOMBAGE. Le débat plus que centenaire et toujours actuel sur la toxicité de l’amalgame ne doit pas faire oublier que le plombage n’est que la partie émergée de l’iceberg et que de nombreux autres matériaux employés en dentisterie (métaux des prothèses, pâtes d’obturation canalaire pour dévitalisation) sont la source d’une pollution encore plus insidieuse et au moins aussi grave > Toxicité.

HIST. Les controverses sur la toxicité de l’amalgame commencent dès le début de son utilisation. Fortement dosés en mercure, les premiers plombages sont hautement toxiques. En France dès 1852, Talma rapporte plusieurs cas d’intoxication aiguë observés suite à la pose de plombages : maux de tête intenses, contractions spasmodiques des mâchoires, salivation abondante et visqueuse avec un goût métallique insupportable et « mouvements nerveux qui se prolongèrent toute la journée et ne cessèrent que quand les dents furent déplombées ». Il note que les gencives s’enflamment et que les dents plombées se déchaussent. En 1873, Bon écrit : « c’est malheureusement le moins bon et le plus répandu des plombages ». Il explique : « Outre que la présence du mercure est funeste pour l’organisme humain, ce plombage ne vaut rien parce qu’il subit un retrait considérable par l’évaporation lente du mercure ».

Les dangers du plombage : lire la suite >>>



©  Éditions Luigi Castelli < RETOUR SOMMAIRE >
POUR UNE CONSULTATION PLUS CONFORTABLE, ACHETEZ LE PDF  >


Page d'accueil de l'auteur sur le site (nombreux articles)

        
Réalisé avec Sitedit